le semi-marathon de Madère

Vous avez participé à une course, parlez en ! Vous souhaitez des renseignements, c'est ici aussi
freerunner21
Messages : 7
Enregistré le : mar. 04.02.2014 06:00

le semi-marathon de Madère

Messagepar freerunner21 » mar. 04.03.2014 23:07

Pour la version avec photo :
Je suis en vacances à Madère avec ma petit famille. Nous sommes au restaurant et je feuillette les documents touristiques pendant l’apéro…ça parle de promenades en bateau, de visites mais un article attire mon attention : le 3 ème semi-marathon de Funchal (capitale de Madère) aura lieu le 2 mars!
Quelle coincidence! Je suis en pleine préparation pour le marathon de Paris et un semi-marathon test était au programme. Je m’inscris évidemment et modifie un peu mon entrainement de la semaine et recherche des informations sur cette course : parcours presque plat avec des points de vue magnifiques…Il faut dire que Madère est une île volcanique et que les portions plates sont assez rares ce qui explique que le parcours se fera en plusieurs boucles. Je n’ai hélas trouvé aucun récit sur ce semi-marathon…vous être donc en train de lire un document en exclusivité mondiale!
Ce dimanche 2 mars au matin je me retrouve donc sur la ligne de départ avec 300 autres coureurs sous un soleil déjà chaud avec environ 20 degrés. Ce marathon est annoncé comme international mais je constate que ce sont sutout des coureurs locaux et que nous devons être au maximum une vingtaine de coureurs d’autres pays.
En me rendant sur la ligne de départ, je comprends l’importance du mot PRESQUE dans la description du parcours! Il va falloir gérer de nombreuses montées et descentes.
L’ambiance sur la ligne de départ est conviviale et un orchestre donne un air de fête à cette belle journée. Petite bousculade au départ mais très vite chacun trouve sa place en fonction de son rythme dans cette portion en descente assez rapide.
Je suis plutôt en forme et les cinq premiers kilomètres se passent bien mais je suis entre deux groupes de coureurs ce qui est assez inconfortable car nous avons la chance d’avoir également un peu de vent.
Je repère un vétéran local à 200 mètres devant avec un bon rythme et le prends pour cible : ce sera ma première petite bataille. Ce coureur est très régulier et court exactement à ma vitesse…je ne le rattraperai qu’au 17 ème km mais il m’aura permis de me lancer dans la course et de me caler dans un groupe pour ne plus être seul.
J’ai pour habitude de ne pas partir trop vite et je double les quelques habituels concurrents qui, partis sur un rythme trop rapide, le payent dans la montée. Le parcours est ainsi fait avec des montées et des descentes pas trop fortes mais nécessitant une adaptation continue de son rythme…sinon passage dans le rouge avec sanction immédiate.
Mais voilà quatre seniors me doublent et c’est une deuxième bataille qui débute. Ils sont plus rapides que moi en montée mais je suis plus fort qu’eux en descente…mon entrainement de trailer paye car les quadriceps connaissent bien cet effort excentrique. Au final, un seul des quatres seniors réussira à me battre.
Les kilomètres défilent et nous sommes déjà au 15 ème km. Nous nous dirigeons maintenant vers le centre ville et les spectateurs se font un peu plus nombreux et enthousiastes. Pour ma part je suis gâté car j’ai mon photographe officiel, mon fils de 11 ans avec son assistante, ma femme. Ce sera un vrai plus sur cette course car ils n’ont pas toujours l’occasion de venir m’encourager.
Sur une portion en descente, la première féminine me dépasse…cet événement de course tombe à pic pour me motiver sur ce dernier tiers de course. Je m’accroche à ses baskets et réussis à la dépasser vers le 19 ème km. La fin du parcours est plate et j’ai augmenté un peu ma vitesse à partir du 17 ème km.
Je vois l’arche d’arrivée à 800 mètres et je lance le sprint pour tenter de gagner une place avec un coureur en ligne de mire…le coureur ne m’a pas vu et je vais le griller…je donne tout, mais surprise…ce n’est pas l’arrivée!!! nous passons sous l’arche mais nous devons ensuite refaire une petite boucle de 500 mètres environ.
J’essaye de relancer mais je suis asphyxié par mon sprint et je suis à l’agonie pendant 300 mètres avec un point de coté qui me transperce le côté droit…ce qui permet à la première féminine de me dépasser…je réussis à sprinter sur les 200 derniers mètres mais c’est trop tard. Je viens de perdre la troisième bataille! Je passe la ligne d’arrivée en 1h26mn01 (31 ème sur 298).
Je me suis vraiment bien amusé et le test pour le marathon de Paris est globalement positif. Je suis très loin de mon record sur la distance mais cela s’explique aisément par la chaleur et le dénivelé. Je n’ai ressenti aucune douleur particulière et je finis dans un bon état de fraicheur.
Après la traditionnelle remise de la médaille et la petite bière d’après course, il est temps de ranger cette belle course dans ma boîte à souvenirs.
Ah, j’oubliais…il y a aussi eu le passage sur la table de massage. Le kiné portuguais est tonique et il a essayé de me casser les deux jambes.

Retourner vers « Courses »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité